Vite à vos notes !

Voici nos conférences pour l'année 2018-2019. Avant de vous y rendre, vous pouvez connaître nos conférenciers en lisant leurs biographies, la description de leurs dons, l'évocation de leurs valeurs spirituelles. Ainsi, vous pourrez, le Jour J, le Jour Dit, mieux vous imprégner du sujet dont ils traitent et de leurs prises de contact médiumniques.

Le lieu de nos conférences se situe à la Salle Raugraff, 13 rue des Ponts 54000 NANCY, tout près du Centre Saint Sébastien, à droite de l'Eglise Saint Sébastien.

"J'aime respirer, j'aime sentir, j'aime apprendre, j'aime aimer !" nous dit Isabelle Lejuste. C'est à cette dimension holistique de l'Être qu'elle nous reconnectera par une méditation avec les bols chantants proposée lors d'une animation à la Bibliothèque le 06 avril 2019.

Isabelle Lejuste ou les notes de cristal

Le samedi 06 avril 2019, Isabelle Lejuste nous proposera, dans le cadre d'une animation à la Bibliothèque, une méditation avec des bols de cristal chantants.

 

Isabelle ou l'amour de la Vie

 

Isabelle aime l'amour de la Vie, l'évidence du vent, de la terre, de la lumière. Dès son adolescence, à l'occasion de sa communion solennelle, sa mission lui fut donnée à travers le souhait qu'elle formula :

 

Aider autrui.

 

Ce chemin d'aide de l'autre a commencé par le soin physique à l'occasion d'études d'infirmière et de kinésithérapeute.

 

Puis, au cours d'épreuves qui jalonnèrent ce chemin, Isabelle a découvert que l'aide de l'Autre passait par le soin que l'on s'accordait à soi-même. Différentes thérapies entreprises ainsi que l'écoute du langage de la nature qui peut être impétueux, ont avivé en Isabelle cette pulsion de vie qu'elle s'attache à diriger ensuite vers le monde. L'écoute, par exemple, de la rencontre du crépitement de l'eau avec le grondement de l'orage l'a invitée à associer le yin et le yang, le masculin et le féminin, le don et la réceptivité dans sa pratique de thérapeute.

 

Isabelle Lejuste reprend ainsi la citation d'Hermès Trismégiste qui dit :

 

"Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut pour réaliser l'unité de toute chose."

 

L'exercice en milieu hospitalier fut pour elle un tremplin à la guérison spirituelle. Sophrologie, Reiki, massage chinois, réflexologie... Une initiation à tous ces domaines lui a fait comprendre le processus d'apparition de la maladie dans le corps depuis le plan énergétique. De même, la formation de Céline Brûlée au Canada fut déterminante dans son parcours de femme et de guérisseuse.

 

Comme le rappelle Isabelle,

 

"J'aime respirer, j'aime sentir, j'aime apprendre, j'aime aimer !"

 

Son chemin depuis le milieu hospitalier l'a tout naturellement menée jusqu'au chamanisme à travers une approche holistique de l'être humain complètement résumée dans cette phrase.

 

C'est par le changement que l'on persévère et que l'on grandit. C'est grâce au caractère éphémère de toute chose que l'on peut atteindre sa dimension d'être. Et la méditation avec le chant d'un bol de cristal nous mène à cette merveilleuse découverte.

 

Isabelle ou la découverte cristalline de l'Être

 

Isabelle anime des méditations avec les bols de cristal.

 

Le bol de cristal est un fabuleux instrument pour accéder à ce pays profond, atemporel, éternel : Soi.

 

Le son d'un gong contre le bord dégage une note unique qui, au rythme d'un mantra de son choix que l'on dévide (comme, par exemple, "je suis le Souffle Divin") permet non seulement de manifester le son spirituel dans la matière mais aussi de se connecter à son essence. Une respiration apaisée accompagne cette méditation. Si l'on poursuit cette dernière, on s'apercevra que notre mantra chante de lui-même et que notre voix devient elle-même chant du cristal. Notre souffle n'est qu'un chemin par lequel passent les mots du mantra.

 

Le gong qui fait tinter le cristal du bol nous permet d'accéder à la beauté cristalline de notre intériorité que rien ne peut briser. Ainsi, la fragilité et l'éternité de ce que nous sommes s'unissent pour faire de nous des êtres à la fois uniques et universels.

 

La connaissance d'Isabelle n'en finit pas de cheminer.

 

Et elle cheminera jusqu'à nous à l'occasion de cette méditation magique, proposée avec les bols de cristal à la Bibliothèque le 06 avril 2019.

 

Vous pouvez consulter son site

 

http://www.isabellelejuste888.com/

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2019

 

 

Un exemple de méditation avec des bols chantants

Ecoutons comment le son et le silence qui s'ensuit résonnent dans l'âme. Le silence après le son est encore un son. C'est dans cet écho que l'on trouve son éternité.

"Dans l'Invisible se trame un changement de civilisation" nous annonce Audrey Cansot. Le futur est dejà présent dans un caillou, une étoile, un grain de sable, une algue. "Après les mers, les terres, les airs et un brin d’espace, l’homme entame enfin sa plus grande conquête. Celle de sa conscience et des mondes invisibles. Arrêtons de nous demander si Le Nouveau Paradigme est vrai, et voyons vers quel monde merveilleux il peut nous emmener... " C'est ce qu'elle nous expliquera à l'occasion de sa conférence du 14 avril 2019.

Audrey Cansot ou la présence du Nouveau Monde

Le dimanche 14 avril 2019, nous aurons le plaisir d'accueillir Audrey Cansot pour une conférence sur la venue imminente du Nouveau Monde.

 

Audrey Cansot : une scénariste du Nouveau Monde

 

Auteure, scénariste, conférencière, Audrey Cansot met en action la pensée du Futur.

 

Dans 2030, l'Odyssée du Nouveau Monde, elle publie le roman La Vague, tome 1 de ce fabuleux voyage créateur. De même, elle collabore en 2013 au Dictionnaire universel des créatrices, ouvrage patronné par l'Unesco (coédité chez Belin/Des Femmes). Passionnée par le pouvoir magique de la Femme initiatrice de nouveaux univers, elle publie également aux éditions Hélios en 2017 Le Guide des Fées : Regards sur la Femme avec sa collaboratrice Virginie d'Avray.

 

Elle participe en tant que scénariste à la série animée "Sisters" 52 X 11" diffusée sur M6/ Canal + à partir de septembre 2017. Enfin, des sketches écrits avec Caroline Pascal ont été diffusés en 2013 et 2014 sur TF1.

 

Des études universitaires de cinéma l'ont tout naturellement incitée à scénariser ce Nouveau Monde tant porteur d'espoir et de liberté pour l'humanité.

 

Audrey Cansot : le témoignage d'un Nouveau Monde déjà présent

 

C'est dans sa fresque romanesque 2030, l'Odyssée d'un Nouveau Monde, qu' Audrey inscrit sa fiction La Vague qui déferle déjà dans notre réalité d'aujourd'hui.

 

Qu'est-ce que cette Vague ? Une pensée libre, loin des cadres et des dogmes établis. Un concept qui transcende toutes les limites pour se concrétiser dans notre monde actuel.

 

La Vague Nouvelle se nourrit tant d'enseignements philosophiques et spirituels millénaires que d'intelligences technologiques. Au carrefour entre la conception originelle de l'homme et le transhumanisme, cette Nouvelle Vague nous montre, grâce à la théorie de la physique quantique, que le futur est déjà là, inscrit dans le présent, mais que son tracé peut être modifié car l'homme a ce pouvoir, par la pensée, d'interagir avec les forces cosmiques qui gouvernent l'espace et le temps.

 

Plusieurs 2030, plusieurs 2050, plusieurs 2070 existent déjà, de manière concomitante. Leur film se déroule quelque part dans un espace-temps singulier. Quel est le scénario qui va l'emporter ? Tel est le défi ; tel est le mystère auquel Audrey Cansot peut nous aider à répondre.

 

Peut-être y aura-t-il collapse de notre monde, effondrement, chaos. Mais cette destruction sera une Apocalypse au sens étymologique de Révélation d'un Nouveau Paradigme qui rendra l'homme universellement heureux et libre. Et ce sera le paradis originel reconquis, l'aurore d'une vie nouvelle... L'homme sera éveillé à tout un éventail de réalités, à une perception multidimensionnelle de l'univers qui lui confèrera un pouvoir divin.

 

Mais chut ! Tout cela s'écrit dans l'Invisible et Audrey connaît déjà la trame de cette fabuleuse histoire de tous les temps.

 

Ecoutons-la donc nous la raconter ce dimanche 14 avril 2019 à l'occasion d'une conférence sur le thème suivant :

 

Comment écrire et créer un "Nouveau Monde" ?

 

"Auteure et scénariste, je mène depuis plusieurs années des recherches sur cette phase de transition vers une « nouvelle civilisation » que nous traversons en ce moment même "

 

nous dit Audrey.

 

"Dans cette introduction, nous nous interrogerons sur les nouveaux mondes possibles, les nouvelles façons d’êtres humains possibles en gestation aujourd’hui, avec un gros plan sur le « Nouveau Paradigme », pensée in progress, naissant au confluent de multiples sources, tout aussi ancestrales que d’avant-garde. Comment régler notre rapport aux nouvelles technologies ? Comment supporter les chocs à venir ? Avec quelles ressources pouvons-nous repenser, écrire, créer notre futur individuel et collectif ? Quel rôle joue la reconnaissance de l’invisible dans la création de ce futur ?"

 

Autant de questions, autant de réponses qu'Audrey Cansot nous apportera et qui nous ouvriront les portes d'un futur qui s'actualise de jour en jour.

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2019

"La médiumnité est une expérience" nous dit Gordon Adamovic qui nous montrera toutes les richesses de cette expérience lors de la conférence de la rentrée 2018.

Gordon Adamovic ou la communication avec l'Invisible

Lors de la conférence du 14 avril 2019, en deuxième partie, nous aurons le plaisir d'accueillir Gordon Adamovic.

 

Gordon exerce dans son cabinet Le Lâcher prise situé au 21, rue de Paris à Thionville ( 57100)

et dont voici le lien 

http://lelacherprise.com/aide-et-developpement-personnel/.

 

Qui est Gordon ?

 

Gordon est un médium précis qui tisse un lien entre la terre et l'Autre-Delà.
Il fait un portrait précis de la personne décédée dans le cadre de son époque et de son environnement. Il livre les détails qui permettent de reconnaître les caractéristiques autant physiques que morales de l'être cher. Il restitue ses goûts, ses passions, ses activités préférées. Il dit les couleurs, les senteurs, les saveurs, les bruits au milieu desquels a vécu le défunt. Il en retraduit les gestes dans un contact direct avec le consultant. Il se fait le porte-parole de sa langue, de ses accents, de son dialecte. Avec Gordon, vous êtes tout près de la personne que vous croyiez partie à jamais et cette personne est tout près de vous. Vous écoutez ses conseils. Vous connaissez ses pensées, y compris celles qu'elle ne vous a pas dites du temps de son "vivant". Gordon allume la vie de cette personne en vous et lorsque le contact cesse, elle et vous êtes enfin réunis. Vous n'aurez plus besoin de preuves car elles se seront manifestées, telles des évidences.

 

Gordon est également clairvoyant. La clairvoyance est différente de la médiumnité. Alors que la médiumnité est un contact pris avec l'au-delà, la clairvoyance permet de lire l'avenir. Elle prépare l'esprit du consultant à ce qui va arriver, lui donne des indications, des balises sur son chemin d'âme. Gordon, en annonçant les événements importants dans la destinée du consultant, actualise le futur en préparation. Il spécifie cependant qu'il n'annonce nullement ce que le consultant voudrait s'entendre dire, mais ce qui lui est dit dans l'invisible ; ce qui garantit l'absolue authenticité du message.

 

Gordon est aussi magnétiseur. Il reçoit cette énergie qui vient de plus haut et de plus loin que lui pour soigner vos douleurs, qu'elles soient corporelles ou psychiques, physiques ou spirituelles. Cette énergie, découverte par Anton Mesmer, dont La Société d'Etudes Psychiques est l'héritière, fut autrefois désignée sous l'expression "magnétisme animal". Nous vous renvoyons pour cela à notre article L'Héritage de la Société d'Etudes Psychiques : L'Ecole de Nancy, en page d'accueil. Ce fluide ne peut passer du thérapeute au consultant que par le pouvoir de l'intention et avec Gordon, ce pouvoir de l'intention se manifeste.

 

Gordon est enfin lecteur d'auras. Chacun possède une aura, sorte de page d'écriture colorée où sont inscrites toutes nos mémoires - qu'elles soient karmiques ou propres à notre vie actuelle. Les maladies à venir s'y inscrivent également, de même que nos difficultés présentes. Lire une aura permet parfois de détecter tel mal-être ou telle maladie avant son apparition pour en empêcher la manifestation quand il est encore temps ou de hâter la guérison si le mal est déjà déclaré. Il en est de même pour les conflits intra-psychiques ou spirituels. Cette lecture d'aura est donc préventive. Elle peut aussi avoir une visée thérapeutique même si ce n'est pas une technique magique. Quoi qu'il en soit, une telle lecture permet de vous accompagner, de vous éclairer sur votre chemin de vie et de mieux vous connaître à tous les niveaux.

 

Gordon se fait donc le plaisir, par la médiumnité, la clairvoyance, le magnétisme et le déchiffrement de l'aura,  de nous révéler l'autre rive cachée derrière les voiles de notre monde.

 

La communication avec Gordon

 

Le lien qui unit Gordon à son consultant est un lien de réciprocité, de partage et de don mutuels. Il insiste bien sur la nécessité de donner pour recevoir et de recevoir pour donner.

 

Le rôle du médium n'est pas facile. Gordon déclare que c'est un intermédiaire qui retraduit les voix, les murmures, les silences parfois de l'autre monde. Il présente les tableaux ou scènes qu'on lui donne à voir et ce, dans l'objectivité. Pour cela, le consultant doit être à un niveau vibratoire qui lui permet d'accueillir les informations de l'au-delà. La médiumnité suit son flux naturel et elle n'obéit pas aux velléités du mental. Elle ne fait qu'emmener la conscience du consultant à l'adresse du défunt et c'est déjà beaucoup.

 

La médiumnité est une expérience, un métier qui permet au consultant de reconnaître fidèlement le défunt (comment il s'annonce, comment il se présente, comment il s'en va). Gordon identifie la voix, le regard et ce, dans un processus au libre cours. Il est choisi par l'âme qui vient lui parler et non l'inverse. Autrement dit, il répond à un appel d'âme qui émane du consultant ou du défunt lui-même.

 

La médiumnité mobilise les sensations de manière décuplée. Aussi le médium ressent-il toujours avec une forte intensité la douleur, la peine gardées par le défunt ou les circonstances de sa mort, de même que les problématiques du consultant. Par conséquent, cette capacité extra-sensorielle n'est pas toujours facile à vivre au quotidien et elle nécessite vigilance, adaptation, patience dans la transmission des messages importants.

 

La qualité d'une consultation dépend donc de la relation triangulaire entre le médium, le consultant et les guides ou défunts. C'est essentiellement une collaboration entre l'humain et le spirituel, le terrestre et le céleste.

 

"Notre monde existe autant que le vôtre, à part que vous ne le voyez pas" nous disent ceux que nous croyons disparus, en vérité si présents sur d'autres plans !

 

Le 14 octobre 2018, Gordon Adamovic nous avait fait une conférence sur

 

tout ce qu'il vit, lui, en tant que médium dans ses capacités extra-sensorielles.

 

Il assurera la séquence de médiumnité le 14 avril 2019.

 

Bienvenue à lui !

 

 

Tous droits réservés@2018

 

Le vol du chamane d'après Boris Rybakov, un chamane du Sud de la Sibérie...

Joelle Deluntsch se propose de nous emmener vers l'Unité Sacrée au cours d'un voyage chamanique à la Bibliothèque le samedi 02 mars 2019.

Joelle Deluntsch ou le voyage chamanique vers l'Unité

Le samedi 02 mars 2019, Joelle Deluntsch nous emmènera dans un fabuleux voyage chamanique lors d'un atelier organisé à la Bibliothèque.

 

La Source de la Vie n'est pas si loin. Elle jaillit en nous et le voyage chamanique nous permet d'accéder au pays où elle chante.

 

Qu'est-ce que le chamanisme ?

 

Le chamanisme est une pratique qui permet de tisser un lien entre le monde spirituel et le monde terrestre. Le chamane se fait donc le messager entre les esprits et les hommes.

 

Originaire des steppes sibériennes et mongoles, le chamanisme instaure un contact permanent avec la nature. Il nous restitue la langue des arbres, des eaux, des vents, des feuillages, des animaux qu'habitent les esprits désincarnés. Les défunts des clans passent aussi par le chamane pour toucher ceux qui demeurent sur terre.

 

La communication du chamane avec l'invisible se fait par transe dans le cadre de rituels spécifiques. Le tremblement de plus en plus fort montre que l'esprit de l'élément naturel incorpore le chamane. Les visions et les rêves au cours de ces transes véhiculent le message à transmettre.  Le chamane peut ainsi réaliser un véritable vol au cours de son union magique avec un esprit. Son âme s'élève au-dessus de son corps, puis va de plus en plus loin vers les sphères cosmiques ou, au contraire, descend dans les régions inférieures pour purifier ceux qui le consultent. Pendant un temps, elle contemple dans son autonomie la condition humaine afin de mieux la comprendre et de la délivrer de ses douleurs. Ce vol est nommé l'extase par Mircea Eliade.

 

Au retour de son voyage, le chamane transcrit les images, les sons, les couleurs, les formes qu'il a perçues. Par des chants, des gestes, des rythmes, des danses, des exclamations, il dit l'indicible au commun des mortels que nous sommes.

 

A chaque instant de ce voyage est associé le son d'un instrument de musique spécifique. Le tambour, en particulier, est indissociable du chamane. Les deux forment un véritable couple d'épousés. Cet instrument est utilisé car il symbolise le yin et le yang, le féminin (par son cadre) et le masculin (par sa peau qui résonne). Sa résonance fait fuir les esprits maléfiques et attire les messages des âmes bienveillantes. Accroché au chamane, il a la fonction symbolique d'une monture de cheval qui permet d'effectuer ce voyage dans le monde des esprits de la nature. Il rassemble la communauté pour faire à nouveau circuler l'énergie de Vie. C'est grâce à l'écho du tambour que, par exemple, l'esprit de la montagne peut descendre sur la communauté et lui insuffler des idées inspirantes.

 

Le chamane a pour mission de guérir, d'éloigner le mal, de retrouver un objet cher égaré, de faire cesser les épisodes de sécheresse, de faire pousser les récoltes, de soigner les maladies, de purifier le psychisme. C'est le médecin à la fois physique et spirituel du clan. Par son alliance avec l'âme cosmique, il permet à chacun de toucher sa nature profonde, l'essence de son être où s'entremêlent toutes les pulsions originelles, qu'elles soient positives ou négatives, et de restaurer ainsi l'équilibre perdu.

 

Le chamanisme dépasse aujourd'hui largement la Sibérie et la Mongolie. Il s'est répandu dans tout l'Orient (Chine,  Corée, Turquie) et en Amérique du Nord.

 

Un voyage chamanique libérateur des karmas

 

Le voyage chamanique a aussi pour fonction de libérer l'être des différentes blessures karmiques accumulées au cours de ces vies antérieures et de réinstaurer ainsi l'Unité ou l'Alliance sacrée avec l'éternité de son âme.  

 

C'est ce que nous propose Joelle Deluntsch, un fabuleux périple qui nous dirige vers les sommets de la Source de la Vie abreuvant l'Univers. Nous rentrons ainsi dans l'Alliance Sacrée de "l'Unité".

 

La puissance des différents sons (tambour, bols de cristals, tibétains, koshis, gong, hochets...), alliée à la Voix Sacrée de l'Âme, crée des ondes de formes vibratoires qui vont positivement impacter nos mémoires cellulaires, obstacles au déploiement de nos ailes de Lumière.

 

Les couloirs de nos temps multidimentionnels s'ouvrent pour libérer nos mémoires des peurs, chocs, chutes, blocages, croyances, blessures... et recréer un chemin de lumière fluide et harmonieux.

 

Les bienfaits de ces voyages sont multiples :

 

- des déblocages karmiques et généalogiques,

- une vidange et un nettoyage cellulaire,

- une dépollution et libération des chakras - nos vortex internes retrouvent ainsi leurs pleins potentiels innés,

- un alignement et équilibrage "Conscient-Inconscient", "Corps-Coeur-Âme-Esprit",

- un équilibrage des polarités,

- un ancrage au coeur de la Terre-Mère, et au coeur du Grand Soleil Central,

- des recouvrements d'Âmes...

 

Quand nous revenons, nous sentons des éléments nouveaux et très précieux qui sont entrés en nous, tels que : la sérénité, la lucidité, la force, la clarté, la paix intérieure...

 

Telle est l'Unité, telle est l'Alliance Originelle que nous propose Joelle Deluntsch dans le cadre de cet atelier qu'elle animera à la Bibliothèque le samedi 02 mars 2019

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2018

Musique à partir de tambours chamaniques

Ecoutons comment chaque son du tambour nous met en contact avec notre nature profonde !

"Je recois les images comme d'un film" nous explique Solweig lorsqu'elle évoque ses séances de lecture de vies antérieures ou de médiumnité. Elle témoignera du caractère spontané de l'aide qu'elle apporte à autrui lors de sa conférence sur le Karma le 10 mars 2019.

Solweig ou la bienveillance du Karma

Le dimanche 10 mars 2019, nous aurons le plaisir d'accueillir Solweig pour une conférence rétablissant la véritable définition du karma et une séquence de médiumnité.

 

Solweig tient un cabinet de clairvoyance, de magnétisme et de médiumnité spirite dans le Jura.

 

Vous pouvez vous rendre sur son site

 

http://www.solweig.net/

 

A la rencontre des rencontres de Solweig

 

Solweig a hérité du talent familial de la médiumnité qui se transmet de mère en fille et de père en fils. Ce talent qui demeurait tabou dans le cadre de sa famille lui fut révélé assez tardivement par une amie qui prononça pour elle le nom  "médium". Une telle révélation lui a permis de quitter doucement l'univers sensible et vibratoire de la danse qu'elle a pratiquée pendant de longues années pour entrer dans un autre univers vibratoire : celui de la médiumnité.

 

La voie du bouddhisme zen, pratiquée auprès du Maître Taisen Deshimaru, a incité Solweig à développer son don grâce à la compassion qu'un tel enseignement prône. En effet, dans le bouddhisme, la chaîne des souffrances ne peut être rompue que par la grâce de l'empathie. Se mettre quotidiennement au service d'autrui a permis à Solweig de faire de la médiumnité un canal visant à soulager le corps, l'esprit et l'âme de toutes formes de maux - y compris très anciens. Cette compassion passe aussi par les mains puisque Solweig pratique le magnétisme des êtres, qu'ils soient végétaux, animaux, humains.

 

Une autre rencontre sera également déterminante dans le développement médiumnique de Solweig : le Cambodge qui deviendra sa terre d'adoption, son pays de coeur. Le Cambodge est un pays qui a beaucoup souffert. Par les souvenirs de guerre et les mémoires traumatiques qui lui sont liés, par toute la vie qu'il incarne aussi dans le surgissement des couleurs, la sonorité des voix, l'éclatement des saveurs, l'émanation des senteurs, par l'apparition à chaque instant de ces visages et de ces regards que les vivants croyaient à jamais disparus, le Cambodge donne l'opportunité à Solweig de pratiquer la compassion universelle, concernant ici tout un peuple. Décrire le vêtement invisible d'un défunt, des sourires d'enfant jusque là cachés par le voile de notre dimension... Voilà qui redonne l'espérance à tous les endeuillés de notre monde.

 

Pour Solweig, le voyage vers les racines - qu'elles soient proches ou lointaines, relatives à cette vie ou à une autre - est fondamental : c'est par ce cheminement que s'opère la transmutation de l'âme qui métamorphose de manière lumineuse la mémoire des épreuves afin de renaître définitivement.

 

La guérison du passé

 

Guérir le passé pour ouvrir la voie du futur : telle est la mission que remplit Solweig auprès de tous ceux qui viennent la voir.

 

Solweig est ainsi dotée du talent de puiser dans la nuit de notre oubli les souvenirs de nos vies antérieures. Elle est la lectrice des pages de nos histoires karmiques qu'elle nous restitue avec sa voix. Une route dans un forêt où passent deux écuyers... Les cailloux du désert... Une pagode... Un château... Une grange remplie de paille... Et voici le lieu campé, ainsi que son époque. Grâce aux indications qui lui sont données de l'Autre-Delà, le consultant rencontre un Autre lui-même. Très vite, Solweig précise si l'on était homme ou femme, jeune ou plus âgé, la couleur de nos cheveux et de nos yeux, les us et coutumes de notre ancien pays natal. Les descriptions qu'elle donne à voir sont précises. Si Solweig évoque un geste, une attitude, un état d'âme, c'est parce que de tels détails peuvent nous aider à comprendre notre Moi d'aujourd'hui. Si nous avons subi une mort traumatisante, elle nous le confie pour que nous puissions faire la relation avec nos maux physiques actuels car "ces morts laissent des empreintes dans le corps éthérique" nous dit-elle. Il en est de même pour les douleurs psychologiques. En dépeignant au consultant une situation pénible qu'il a été contraint de vivre à cause des codes sociaux de son époque, ce dernier peut trouver une explication dans les blocages de son présent. Les émotions cessent d'être refoulées ; elles peuvent librement remonter vers la conscience, accompagnées d'une meilleure compréhension de soi et des autres dans telle ou telle situation. 

 

Grâce aux mémoires que nous restitue Solweig d'un lointain passé, nous comprenons que le karma n'est en rien culpabilisateur. Comme elle-même l'affirme, il s'agit tout simplement "d'une loi de cause à effet". Si nous avons agi ainsi dans une vie, c'est parce que le fonctionnement social de la communauté dans laquelle nous nous sommes incarnés nous a incités à agir ainsi. Dès lors, les conflits intra-psychiques, de même que les somatisations, s'atténuent, voire disparaissent complètement. Et la notion de vie antérieure n'est plus chargée d'une consonance aussi négative. Elle permet au consultant de comprendre son attirance pour telle culture, son choix pour tel film, son goût pour telle musique, son aptitude à pratiquer telle langue, sa prédilection pour telle valeur, telle activité. De même, il est renseigné sur les liens profonds qui l'unissent à des proches, des amis - ceux-ci ayant déjà été connus dans le cycle des renaissances.

 

Solweig reçoit ces images comme si elle voyait un film. Elle se fait la narratrice de l'une des facettes de notre personnalité. Si une image se fige comme sur une diapositive ou une photographie, c'est qu'elle possède un sens pour l'évolution de l'âme du consultant. Solweig est la spectatrice d'une vie antérieure qu'elle restitue comme si elle racontait une scène cinématographique à quelqu'un qui ne peut y assister. Lors de ces consultations, ne nous attendons pas à nous voir transposés en roi ou reine.  Solweig le déclare :

 

"C'est très exceptionnel d'avoir été pharaon. Le plus souvent, nous avons été incarnés comme membres du peuple."

 

Or, il faut savoir que même la scène la plus anodine, la plus humble peut être porteuse d'enseignement spirituel. Aussi sortons-nous d'une séance de lecture de vie antérieure chez Solweig riches de toutes ces facettes cachées qui cohabitent dans notre personnalité, conscients de notre complexité infinie d'être humain. Et nous constatons avec soulagement que le passé peut guérir le présent.

 

Le don de médiumnité que possède Solweig montre également que le passé ouvre grand la porte du présent. Ce n'est pas Solweig qui prévoit sa rencontre avec le message ; c'est le message qui rencontre la messagère Solweig.

 

"Et si ce n'est pas le moment pour le principal intéressé, soit parce qu'il n'est pas réceptif, soit parce que la situation ne s'y prête pas, je m'abstiens de donner le message !" précise-t-elle.

 

Là encore, c'est par une image que le défunt se fait reconnaître à Solweig. La couleur d'un manteau ; le détail d'une blessure ; l'intonation d'une voix... Et c'est la présence du disparu qui surgit sous le regard de Solweig.

Notre médium précise bien qu'elle ne choisit rien. Le défunt peut s'annoncer n'importe quand. Par exemple, un soldat "blessé à la tête, avec un pansement sur l'oeil" s'est invité dans sa chambre, lors de sa première nuit au Cambodge. C'est ainsi que le consultant est toujours assuré du caractère spontané, voire fulgurant de la vision. L'aide médiumnique que prodigue Solweig est double : en effet, non seulement elle aide le consultant à prendre contact avec un disparu toujours vivant, toujours présent, mais aussi elle permet à une âme perdue, encore accrochée aux rives de la vie terrestre de se libérer et de prendre les voiles vers l'infini qui l'attend.

 

Enfin, cette aide est significative dans les soins que dispense Solweig sur les lieux. Comme pour les vies antérieures, elle lit les empreintes - aussi bien positives que négatives - laissées par les habitants sur les lieux. Ceci peut constituer une aide précieuse lorsqu'on veut acquérir un bien immobilier. Il lui suffit de capter l'énergie d'un endroit pour nous renseigner sur la compatibilité de cette énergie avec la nôtre. De même, elle peut soulager la mémoire de certaines maisons lorsque des deuils, des événements violents s'y sont produits ou lorsqu'un défunt en reste prisonnier. Le lieu ainsi purifié peut recevoir notre empreinte qui ne sera pas brouillée par d'autres et nous pourrons nous imprégner nous-mêmes de cette énergie revitalisée. De cette manière, "nous laisserons notre trace singulière dans la vaste mémoire collective" comme le souligne Solweig.

 

Quelle que soit la voie que vous voulez emprunter en consultant Solweig, vous constaterez que c'est la guérison du passé qui permet de vivre pleinement dans l'ici et maintenant qu'enseigne la philosophie bouddhiste.

 

Solweig vient pour la quatrième fois à la Société d'Etudes Psychiques. 

 

Le dimanche 10 mars 2019, elle nous définira le karma :

 

"Karma en sanscrit signifie l'action et ses conséquences. Or, la notion de karma est souvent mal comprise et confondue avec le fatalisme, l'acceptation passive de notre destin. Le karma n'est pas juste une force du passé qui agit sur le présent, c'est une force tout court. Le karma est une loi d'amour et une condition de la liberté."

 

Elle assurera également la séquence de médiumnité.

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2018

 

Airald Gaglio en séance et au Père Lachaise la tombe d'Allan Kardec qui exauce tous les souhaits

C'est en reconnectant le consultant à la vie "du principe pensant du défunt' selon Allan Kardec qu'Airald Gaglio se fait "médecin de l'âme".

Airald Gaglio ou La Médecine de l'âme

Le dimanche 10 février 2019, Airald Gaglio fera une conférence et une séquence de médiumnité sur La communication avec les esprits.

 

Comme le dit Airald, il est des médecins qui soignent les maux du corps et qui leur trouvent une médication adaptée.

 

Mais pour les maux de l'âme,

pour celui qui pleure la perte d'un proche,

pour celui qui attend une signe, une preuve de la survivance du disparu dans l'Autre-Delà, 

quel est le médecin ?

C'est le médium.

 

Airald Gaglio : un médecin spirituel

 

Airald ne veut pas se donner de pseudonyme. La médiumnité pour lui est une rencontre entre son vrai nom et ce don qui lui a été transmis par sa grand-mère. Lors de ses derniers instants, la vieille femme a fait venir Airald près de son lit, l'a regardé et lui a dit :

 

" Tu es fait pour soigner tous ceux qui souffrent. Je t'écrirai."

 

Et très vite, les lettres sont venues à Airald sous la forme de cette vibration à la fois intime et universelle, indicible et expressive, évidente et magique : l'écriture automatique.

 

Une autre rencontre fut déterminante dans ce cheminement vers la guérison de l'âme : celle d'Allan Kardec.

 

Allan Kardec est le père de la philosophie spirite, dite spiritisme au dix-neuvième siècle. Une phrase extraite du Livre des Esprits résume entièrement son oeuvre de vie:

 

"L'homme n'est pas seulement composé de matière, il y a en lui un principe pensant relié au corps physique qu'il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l'intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible."

 

Par la reconnexion du consultant au principe pensant du défunt, Airald Gaglio soigne le mal de l'absence.

 

En se rendant sur la tombe d'Allan Kardec au Cimetière du Père Lachaise - tombe réputée exaucer les souhaits si l'on consent à poser sa main sur la nuque en bronze de la statue -, Airald entre en contact avec le grand spirite. Une vibration flamboyante, tout un langage de lumière le traversent et c'est ainsi qu'il communique avec l'essence-même du spiritisme, l'univers des multiples possibles pour les désincarnés, l'intention extraordinairement vivante des morts.

 

Airald abandonne l'hôtellerie pour devenir médecin des âmes : non seulement médecin des âmes de ceux qui sont restés sur terre - désespérant de retrouver un jour le proche tant aimé -, mais aussi médecin des âmes des défunts qui attendent de transmettre leur message depuis l'autre rive, et dont l'évolution dépend parfois de la transmission de ce dit message...

 

A son tour, Airald désormais nous écrit...

 

Airald : le messager de l'indicible

 

Mais comment dire l'indicible, ces messages que les défunts désirent tant nous envoyer mais que nous ne recevons pas, faute de pouvoir les entendre, les voir, les déchiffrer, les comprendre?

 

Airald utilise pour cela des supports variés. 

 

Le premier est, bien sûr, l'écriture automatique, la lettre directement écrite de la part du défunt devant les yeux du consultant. La main d'Airald ne s'interrompt pas ; elle trace, voire dessine des phrases qui, liées entre elles, coulent de source. Sur la page, le message est là, unique, porteur de cette vibration que celui vivant de l'autre côté destine à celui qui espère, attend...

 

Souvent, le message du défunt, par sa simplicité, atteint l'âme du consultant au même moment où il s'écrit. C'est

 

"Pardonne-moi", ou encore "J'aurais pu faire mieux", "Je te protège", "Embellis ton chemin", "Je t'aime".

 

Une fleur, la première lettre d'un nom, un objet cher... Et voici que la parole, par les mains et les lèvres d'Airald, réunit le monde visible et le monde invisible.

 

Airald utilise aussi d'autres supports comme l'oracle de Belline aux images à la fois puissantes et allégoriques.

 

De même, il lui suffit de toucher le visage de la photographie que le consultant lui confie pour recevoir et transmettre à son tour l'essentiel, c'est-à-dire l'essence du ciel.

 

Airald écoute aussi le langage des lieux. Une lampe, une chaise, un tableau, un bibelot... Chaque objet a quelque chose à dire au sujet de la main disparue qui l'a effleuré, touché, tenu... La personne revient comme si c'était hier. Sa manière autre d'être présente, que l'on confondait dans notre ignorance avec l'absence, devient désormais évidente.

 

Par l'intermédiaire d'Airald, la communication entre désincarnés et incarnés crée un principe de vie qui réunit les vivants de là-bas et les vivants d'ici.

 

Le dimanche 10 février 2019, Airald Gaglio nous fera une conférence sur La communication avec les esprits :

 

"Comment est-il possible de rentrer en contact avec nos chers disparus afin qu'ils deviennent des guides spirituels?

 

Comment la communication nous délivre-t-elle des conseils sur notre chemin de vie et nous donne-t-elle des preuves de survivance ?"

 

Il assurera également la séquence de médiumnité.

 

Vous pouvez vous rendre sur son site

 

airald.com

 

Bienvenue à lui !

 

Géraldine Andrée

 

Tous droits réservés@2018

 

Entrons dans le temple intérieur de notre corps et le royaume de notre inconscient en participant aux ateliers de Carine Guldner et Jérôme Parmentier à la Bibliothèque le samedi 02 février 2019.

Carine Guldner nous fera entrer dans la demeure sacrée de notre corps...

Carine Guldner ou le temple intérieur du corps

Lors de la causerie du samedi 02 février 2019, à la Bibliothèque, Carine Guldner viendra nous présenter ses ateliers consacrés au corps comme temple intérieur.

 

Le corps, toujours en contact avec l'extérieur et soumis au règne des apparences et au regard d'autrui, est pourtant un espace secret dans lequel on peut entrer pour y entendre résonner la présence de sa voix la plus intime.

 

Le corps possède son langage, celui de l'intuition. Il recèle les énergies nécessaires au cheminement de notre âme sur la terre.

 

Mais souvent, les conditions de notre vie moderne, les attentes des autres déstabilisent ce flux d'énergie divine.

 

Une séance d'hypnose permet alors la reconnexion avec cet espace sacré qu'est le corps. Elle réaccorde les énergies, les rééquilibre dans tous les endroits où elle s'affaibit. Organes, muscles, nerfs, os, peau retrouvent alors leur harmonie. Tout se réorganise autour de notre centre vital.

 

En entrant au coeur de ce temple, nous pouvons prendre conscience des schémas qui conditionnent notre existence et ainsi désencoder leurs chaînes. Une fois que nous sommes délivrés, le chemin clair de l'intuition s'offre à nous. Nous savons alors le suivre, sans nul doute possible. L'information sur notre véritable essence coule en nous comme l'eau de la Source Divine.

 

Carine Guldner, au cours de cet atelier, nous donnera les indications nécessaires pour refaire cette séance de connexion au corps chez soi, par l'apprentissage en particulier "des mobilisations physiques basées sur l'ostéopathie énergétique". Grâce à ces techniques pratiquées tout en douceur, douleurs lombaires, cervicales, dorsales ne seront plus qu'un lointain mauvais souvenir. Les articulations retrouveront la souplesse de leur prime jeunesse.

 

Carine Guldner s'adresse à tous, aussi bien aux particuliers qu'aux thérapeutes, coachs, énergéticiens, soignants, acteurs de santé dans le cadre d'ateliers supervisés.

 

Carine Gulner est coach, hypno-thérapeute, praticienne en Ortho-Bionomy et formatrice en milieu de la santé. Elle exerce dans son cabinet Unis vers Bien-Être, 39 rue Longeville, 57150 à Creutzwald avec son compagnon de Vie Jérôme Parmentier. Vous pouvez consulter son site www.carineguldner.com, afin de mieux la connaître.

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2018

Jérôme Parmentier nous fera entrer dans le mystérieux royaume de notre inconscient...

Jérôme Parmentier ou le Royaume de l'inconscient

Lors de la Causerie à la Bibliothèque, le samedi 02 février 2019, Jérôme Parmentier, en compagnie de Carine Guldner, nous intiera à la reconnexion avec notre inconscient en partant de cette question fondamentale :

 

L'inconscient dirige-t-il notre vie à notre insu ?

 

Pour se reconnecter à ce mystérieux territoire, il convient de répondre à la question suivante :

 

Qu'est-ce que l'inconscient ?

 

L'inconscient est un réservoir d'éléments psychiques qui échappent au contrôle et à l'organisation du conscient. Tout son cheminement, toutes ses activités se dérobent à la perception consciente.

 

Comparé à un réservoir par Freud, à un océan par Jung, l'inconscient est aussi notre notre pays intérieur, notre royaume caché dont il nous importe d'avoir les clés pour mieux nous connaître.

 

Il y a autant d'inconscients que d'individus, donc autant de pays riches de notre histoire personnelle, de nos souvenirs, de nos expériences, de nos croyances.

 

Les psychanalystes distinguent deux types d'inconscient :

 

1) L'inconscient individuel

 

Ce large territoire a été découvert par Freud. Y habitent nos désirs les plus secrets, nos pulsions, nos fantasmes, nos instincts. On y trouve l'indéniable trace de notre vécu.

 

Pour Freud, cet inconscient est "sexué". Chacun peut y puiser la satisfaction de ses propres désirs. L'inconscient nous contacte avec la langue de l'enfance faite d'images oniriques, de métaphores, de sensations, d'émotions. L'inconscient parle musiques, couleurs, odeurs, saveurs, toucher. Cette langue est inconnue de notre conscient car elle fonctionne selon un principe complètement étranger à la raison.

 

2) L'inconscient collectif

 

Cette dimension de l'inconscient a été initiée par Jung. Il est l'obscure mémoire universelle de l'humanité. Il garde les empreintes de l'histoire de tout un peuple depuis ses origines, le vécu et les problèmes non résolus des familles transgénérationnelles, la marque d'influence de nos ancêtres qui, bien que morts, demeurent toujours vivants sur cette terre cachée. De même, l'inconscient collectif conserve les souvenirs anthropologiques et cosmogoniques, c'est-à-dire relatifs à la création du monde. En lui brillent les traces des astres, des étoiles, des animaux disparus, des plantes, des minéraux. A notre insu, l'inconscient collectif a mémoire des souffles de toutes les espèces disparues, des éclats des cristaux, du mode de vie des peuplades primitives dont nos civilisations sont les héritières.

 

Mais où se situe donc ce royaume mystérieux, à la fois fascinant et terrifiant ? Selon les neurosciences, dans la zone du cerveau archaïque, dit aussi "reptilien".

 

L'inconscient est un territoire si vaste qu'il déborde des limites de notre conscient. Son immensité provient aussi du fait qu'il se situe au-delà de la morale et de l'éthique, de la distinction du bien et du mal. Il fait fi des codes sociaux, éphémères, d'une époque bien précise.

 

L'inconscient nous envoie des messages à déchiffrer sous la forme d'actes manqués, de lapsus, de synchronicités, de rêves et d'intuitions. Son royaume peut nous gouverner complètement si nous ne partons pas à sa découverte. Mais pour entrer dans un tel royaume, il nous faut les clés...

 

3) L'inconscient éclairé par Carine Guldner et Jérôme Parmentier :

 

Carine Guldner et Jérôme Parmentier proposent des séances individuelles qui permettent la libération des blocages et des situations refoulées dans l'inconscient individuel ou collectif ainsi que toutes les émotions qui s'y associent.

 

Les séances collectives démultiplient l'intensité du travail de libération et de  reconnexion à ce pays que nous portons tous en nous.

 

Pour y entrer, hypnoses, lecture des archétypes, interprétation des rêves, association d'idées, déchiffrement des symboles, visualisation positive constituent autant de clés.

 

La guérison individuelle et collective permet ensuite l'incarnation de tous nos projets, de tous nos potentiels, de tous nos rêves éveillés.

 

La reconnexion à l'inconscient donne naissance à l'élan créateur présent chez les artistes, inventeurs, savants et visionnaires. Pour cela, il est nécessaire de lire la direction de notre inconscient, très souvent indépendante des vélléités de destination de  la part de notre conscient.

 

Carine Guldner et Jérôme Parmentier exercent à Unis Vers Bien-Être ; 39, rue de Longeville, 57150 Creutzwald.

 

Vous pouvez leur rendre visite sur les sites suivants : 

 

www.ortho57.com
www.jeromeparmentier.com

wwww.carineguldner.com.

 

Une page Unis vers Bien-Être leur est consacrée sur Facebook, de même qu'une chaîne You Tube au même nom.

 

Bienvenue à eux !

 

Tous droits réservés@2018

Un chant liturgique de Scola Metensis, dirigé par Marie-Reine Demollière

Congaudent angelum chori : un cantique qui célèbre le choeur des anges. Telle est la pureté des voix de l'ensemble Scola Metensis.

Marie-Reine Demollière ou l'harmonie céleste d'Hildegarde de Bingen

Le dimanche 13 janvier 2019, Marie-Reine Demollière nous fera une conférence sur La Symphonie de l'harmonie des révélations célestes ou Symphonia harmoniae caelestium revelationum de la sainte musicienne, poète, guérisseuse et abbesse visionnaire Hildegarde de Bingen.

 

Hildegarde de Bingen : la vision de l'harmonie céleste

 

Hildegarde de Bingen est née le 16 septembre 1098 en Hesse Rhénane. Elle est la dixième enfant de cette famille noble du Palatinat. Très tôt, elle est touchée par des visions mystiques. Dès l'âge de trois ans, elle reçoit la lumière et la musique du pays céleste mais, comme elle le précisera plus tard, "à cause de son enfance, elle ne pourra rien en dire." La symphonie des voix et des visions divines est indicible.

 

A huit ans, elle entre au couvent des Bénédictines et prononce ses voeux perpétuels. Lorsqu'elle atteint l'âge de quinze ans, l'évêque Othon de Bamberg étend de ses propres mains sur elle le voile monastique. Hildegarde est ensuite élue abbesse. Dès lors, elle éprouve le profond désir de transcrire l'indicible beauté divine. Elle prend la plume et compose son ouvrage Scivias (Sci vias dei ; Sache les voies de Dieu). Elle recueille toutes les visions, voix, chorales qu'elle entend depuis son enfance. Chaque page devient une véritable enluminure sonore. Ces enluminures se poursuivront dans deux autres ouvrages, Liber meritae divinorum et Liber divinorum operum, Le livre des mérites de la vie et Le livre des oeuvres divines.

 

Les manuscrits d'Hildegarde de Bingen sont conservés à l'abbaye d'Eibingen qu'elle fonda. A chaque feuillet, ce sont des partitions colorées, des dessins analogues aux mandalas. Le désir de poser la vraie couleur se retrouve dans la quête de la note juste, de l'accord absolu, divin. Hildegarde compose à cette fin des hymnes et des séquences, chants litugiques regroupés sous le titre Symphonia Harmoniae Celestium Revelationum. Ce répertoire est dédié à un moine irlandais du Septième siècle, Disibod. Ces chants sont autant de poèmes qui célèbrent la perfection de l'univers, à la fois audible et visible si l'homme sait recevoir toutes les énergies cosmiques qui descendent à chaque instant jusqu'à lui.

 

Hildegarde de Bingen est également médecin. Elle utilisa la variété des plantes et l'ordre des éléments naturels pour restaurer dans le corps l'harmonie perdue, qui est à l'origine de  ce qu'on nomme maladie. L'homme est un miroir universel et il faut parfois purifier ce miroir pour que la haute clarté puisse le toucher. Son anatomie est en lien avec la perfection cosmique et lorsque l'harmonie est rompue, il suffit de trouver la bonne plante ou la bonne pierre pour la restaurer. Il en est ainsi, par exemple, de l'émeraude qui, riche de la lumière du soleil et de la fraîcheur de la terre qu'elle a absorbées, facilite la salivation et la sécrétion des liquides de l'estomac chez celui qui souffre d'indigestion. Pour Hildegarde, toutes les vertus des pierres, des végétaux, des astres sont égales et c'est cette absence de hiérarchie qui garantit l'entente parfaite de l'homme avec tout ce qui l'entoure.

 

L'harmonie : telle est la clé de la voûte du ciel pour Hildegarde de Bingen ; telle est la clé de son oeuvre qui s'attache à faire entendre à l'homme tous les accords célestes où les notes sont de vives lueurs, les voix des lumières cristallines, les choeurs des flammes vibrant haut... Hildegarde, par ses représentations de l'homme à l'intérieur d'un cercle, accueillant bras ouverts et levés les bienfaits cosmiques, a inspiré Léonard de Vinci dans son tableau  L'Homme de Vitruve.

 

Hildegarde de Bingen s'éteint le 17 septembre 1179. Considérée comme une Bienheureuse pendant toute la période du Moyen-Âge et de la Renaissance, elle fut inscrite au martyrologe romain (livre liturgique des saints à fêter) à la fin du seizième siècle, canonisée le 10 mai 2012 et proclamée Docteur de l'Eglise le 07 octobre 2012 par le pape Benoît XVI.

 

Marie-Reine Demollière ou la porte-parole de la voix harmonique d'Hildegarde de Bingen.

 

Marie-Reine Demollière est chanteuse, professeur de chant médiéval et grégorien au Conversatoire à Rayonnement Régional de Metz Métropole, directrice de la Scola Metensis, ensemble vocal de quatre à douze chanteurs a cappella. La Scola Metensis, issue du Centre d'Etudes Grégoriennes de Metz, a pour vocation de diffuser le chant grégorien dans toute sa beauté originelle. La Scola Metensis est associée à l'Arsenal de Metz. Elle produit des concerts de chants liturgiques et médiévaux dans toute la Moselle et le Grand Est. 

 

Marie-Reine Demollière portera ainsi, par ses connaissances liturgiques et son expérience de chanteuse grégorienne, la voix céleste d'Hildegarde de Bingen jusqu'à nous, lors de la Conférence du dimanche 13 janvier 2019.

 

Bienvenue à elle !

 

Tous droits réservés@2018

Hildegarde de Bingen ou l'accueil du souffle divin

Hildegarde de Bingen en recevant l'inspiration céleste nous montre comment l'accueillir avec notre corps qui fait partie de la perfection cosmique.

Un cantique de la musicienne mystique Hildegarde de Bingen : O Ecclesia de Jonathan Bradley

Des chants cristallins qui, partant du choeur de l'univers, atteignent le coeur de tout être et de toute chose ; tel est l'art ardent de l'abbesse Hildegarde de Bingen.

Comme il le dit lui-même, David Fontaine "ne pratique pas la voyance pour prédire l'avenir mais pour nous permettre de mieux le construire." C'est ainsi qu'il nous aidera à tracer notre chemin de Vie en séquence médiumnité lors de la conférence du 13 janvier 2019 et en rendez-vous individuels les 14 et 15 janvier 2019.

David Fontaine ou le tracé du chemin de Vie

David Fontaine interviendra comme médium en deuxième partie de conférence le 13 Janvier 2019.

 

D'ores et déjà, allons à sa rencontre !

 

David Fontaine, chanteur et artiste de formation, est médium depuis l'enfance. Il a donc vécu très tôt avec ce don. Il exerce en Normandie, près de Caen, mais se déplace dans toute la France et les pays francophones pour y donner des conférences et organiser des ateliers sur la définition de la médiumnité. Chacun peut prendre contact avec lui pour un rendez-vous de voyance ou de guidance.

 

David Fontaine est aussi écrivain. Il a, en effet, publié une trilogie Merci aux éditions du Temps Présent, dont le premier volume a été préfacé par le Père Brune. Dans cette trilogie, il raconte comment son don de médiumnité est inséparable de ses jeunes années puisqu'il fait régulièrement la narration de ses visions à ses parents. Il s'agit d'une authentique autobiographie qui nous emmène sur le chemin de Vie de David Fontaine. Nous y rencontrons les visages de ses amis qui nous deviennent immédiatement familiers ; nous y vivons les découvertes et aventures que David a vécues sur cette route si singulière de la médiumnité que chaque médium suit à sa manière. Cet ouvrage se veut aussi un recueil de voix mêlées venues de l'Autre-Delà et qui, à travers des poèmes et des messages délivrés par les défunts et les Êtres de Lumière, sont autant de lampes allumées sur notre propre chemin de vie. David Fontaine remercie les auteurs de ces témoignages de l'Au-Delà dont la résonance est à la fois intime et universelle.

 

Son quatrième ouvrage sera publié le 26 avril 2019 et son oracle au mois de décembre 2018.

 

Comment David Fontaine nous aide-t-il à tracer notre chemin de Vie ?

 

Comme il le dit lui-même,

 

"Je ne pratique pas la voyance pour prédire l'avenir mais pour vous permettre de mieux le construire."

 

Pour tracer un chemin de manière visible et lisible, il faut enlever les broussailles, les pierres, les ornières qui entravent le pas. Il est donc essentiel, au cours de la séance, d'éliminer tous les blocages qui nous empêchent d'avancer comme nous le souhaiterions. 

 

Avec David Fontaine, nous faisons le point sur la situation passée et présente pour ne pas fausser la véritable direction. Les aides sont données à l'instant précis de la rencontre entre David et le consultant. Il se peut que ce dernier change de chemin parce qu'il a le libre arbitre, qu'il décide d'une autre direction, ou parce que d'autres facteurs ou des tiers influencent sa volonté initiale. N'oublions pas que tout est potentiel et que seul celui qui détient ce potentiel décide de sa réalisation - ou pas !

 

Comme il prend bien soin de le préciser, David Fontaine n'aide personne à devenir médium. Il est le messager d'un défunt ou d'un Guide Spirituel qui éclaire notre âme d'incarné sur notre chemin de vie, c'est-à-dire sur sa destination spécialement inscrite pour nous si nous souhaitons la lire et la respecter.

 

Comment rencontrer David Fontaine ?

 

David veille à la qualité de ses consultations inséparable de la présence face au consultant. Aussi ne pratique-t-il ni par Skype, ni par téléphone, ni par Messenger. Si une telle urgence passe par ces moyens de communication, David vous orientera vers un thérapeute adapté à vos besoins.

 

Pour vous rendre au cabinet de David Fontaine à Ouffières (14220), dirigez-vous face à l'église. Vous y verrez une façade en bois avec sa porte blanche et son petit renfoncement. Voyez-vous la plaque sur le mur ? C'est ici.

 

Vous pouvez visiter son site à cette adresse

 

https://www.david-magnetiseur14.com

 

Pour prendre rendez-vous avec lui à Nancy les 14 et 15 janvier 2019, vous pouvez l'appeler au 06-89-27-47-33.

 

Le dimanche 13 janvier 2019, David Fontaine portera jusqu'à nous les voix de nos chers vivants sur un autre plan.

 

Bienvenue à lui !

 

Tous droits réservés@2018

 

Le recueil de témoignages de messages de l'Au-Delà de David Fontaine ! Merci les destinataires (guides et défunts), les messagers (médiums) et tous ceux qui reçoivent (consultants). C'est grâce aux incarnés que nous avons la preuve de la vie des désincarnés !

Quelle est donc cette force magique de l'écriture ?

Souffle, énergie, vibration ! Ce que je vous montrerai lors de la première causerie de l'année à la Bibliothèque, le 05 janvier 2019.

Géraldine Andrée ou le pouvoir spirituel de l'écriture

Rendez-vous sur ma page Créavie

 

Le samedi 05 janvier 2019, lors de la première causerie à la Bibliothèque, je vous parlerai du pouvoir spirituel de l'écriture.

 

Au moment d'écrire cet article, je me suis interrogée : vais-je employer "Elle" ou "Je" ?

 

Et je me suis dit que j'allais me présenter moi-même puisque j'écris les articles de ce site.

 

De cette façon, j'instaurerai un contact plus proche avec vous, lecteurs et futurs auteurs.

 

Qui suis-je ?

 

J'écris depuis l'enfance.

 

Je tenais à l'âge de sept ans un cahier orange dans lequel j'écrivais des poèmes illustrés de dessins.

J'aimais associer lettres et mots aux couleurs. Très tôt, j'ai relié l'écriture à la créativité.

 

Quand je me promenais ou que je faisais de la bicyclette, je m'inventais des histoires.

 

Je sais depuis longtemps que la créativité est mouvement. L'écriture, par l'élan de la main sur la page, initie ce mouvement.

 

Adolescente, j'ai commencé à tenir un journal. J'aimais entendre le tintement de sa petite clé dorée lorsque je l'ouvrais. Il me semblait que j'entrais dans ma maison. Et j'insisterai bien lors de ma causerie sur la dimension intime de l'écriture.

 

J'en ai écrit depuis, des cahiers. Des cahiers Clairefontaine aux cahiers de moleskine noire, dits "carnets d'Hemingway" en passant par les cahiers à spirale, les blocs de dessin - car l'écriture est aussi dessin, je vous le montrerai.

 

Un matin, j'ai relu l'une de ces anciennes pages et j'ai découvert avec surprise que l'un de mes voeux - que je décrivais au présent, comme s'il s'était déjà réalisé avec sa lumière, ses couleurs, ses bruits, ses textures, ses odeurs - avait été exaucé.

 

Par quelle force magique ? Par quelle prière ? C'est ce dont je vous parlerai pendant ma causerie.

 

L'écriture est devenue de plus en plus présente dans ma vie, au point de devenir impérieuse nécessité.

 

Très vite, en plus du métier de voix et de transmission que j'exerce - puisque je suis professeur de Lettres -, j'ai senti que je pouvais aider les autres par l'écriture. J'ai donc suivi une formation d'écrivain public-biographe. J'ai souhaité prêter mes mots à d'autres et, encore une fois, ce rêve m'a appelée puisque j'ai écrit des récits de vie pour des proches, des amis. 

 

L'écriture ne m'a jamais quittée. C'est une vie dans ma vie, une seconde peau. Certes, elle m'a permis de me montrer - j'ai en effet obtenu des prix littéraires pour mes poèmes et mes textes - mais surtout, elle m'a permis "d'être", indépendamment de mon environnement. Souvent, elle fut refuge. Souvent, elle m'a sauvée.

 

Ma causerie du 05 janvier 2019 vous montrera comment elle exerce ce pouvoir salvateur car je suis certaine que tout le monde peut vivre la merveilleuse expérience d'être Soi en écrivant. Tout le monde peut écrire. J'ai d'ailleurs décidé d'en faire une pratique de méditation active, correspondant aux Occidentaux que nous sommes.

 

Mais quelle est donc cette force magique de l'écriture ?

 

On réduit dans notre société l'écriture à un pouvoir purement normatif, conventionnel, administratif. Pas étonnant dès lors que beaucoup aient peur d'ouvrir un cahier et d'y inscrire un premier mot - le leur !

 

Mais l'écriture est bien plus que cette dimension sociale. Elle est souffle, énergie, vibration. Par l'encre qui donne forme aux mots, par le mouvement de la main qui insuffle à la phrase l'élan d'une vague, l'écriture incarne votre rêve de vie ; elle incarne votre rêve dans la Vie !

 

La première chose à laquelle on pense lorsque l'on se penche sur le pouvoir spirituel de l'écriture est l'écriture automatique. C'est l'un des aspects du pouvoir spirituel de l'écriture mais ce n'est pas le seul. D'ailleurs, l'expression "écriture automatique" est ambiguë et j'éclaircirai cette ambiguïté.

 

Ecriture intuitive, écriture inspirée... Toutes ces "méthodes" sont en lien avec le pouvoir spirituel de l'écriture. Mais peu importent les noms ! A trop vouloir se focaliser sur le type d'écriture, on passe à côté du miracle qui accompagne le ressenti intérieur provoqué par le voyage du stylo sur la feuille.

 

Aussi, je vous donnerai plutôt des façons d'ouvrir dans la page blanche cette fenêtre sur vous-même. Je convoquerai la tenue d'un journal - traditionnel ou ludique  ; je vous ferai découvrir la méthode du journal créatif initié par Anne-Marie Jobin, art-thérapeute ; je vous montrerai comment le calligramme est l'un des chemins qui peut mener à votre Âme, de même que le bullet-journal ou la page de visualisation.

 

Par les pages du Matin - que pratique quotidiennement sa créatrice, Julia Cameron - , vous pourrez prendre conscience que l'écriture est toilette de l'esprit. 

 

Et il vous sera possible d'intégrer ce rituel à la danse, à la musique, à cet espace sacré de non-jugement qu'habite votre Guide, cet Autre Vous-Même !

 

En effet, pour que l'écriture ait un pouvoir spirituel, il me paraît nécessaire qu'elle soit en lien direct avec ce que nous vivons et ressentons à l'instant où nous écrivons, au moment où le quotidien ne nous a pas encore happés, c'est-à-dire le matin. Et la thérapie des Pages du matin fait partie de ce pouvoir spirituel.

 

L'écriture est une force maîtrisée qui répond au principe de la loi d'attraction. En dialoguant ainsi sur la page avec toutes vos voix, vous mesurerez combien vous êtes l'auteur... de ce journal, de ce carnet, de l'Oeuvre de Votre Vie !

 

La causerie se terminera par des exercices d'écriture qui vous étonneront sur vous-même et vous permettront d'être plus tard à votre table votre ami(e) le plus proche, le plus cher, le plus intime.

 

Je vous invite à venir avec votre plus beau carnet car, ne l'oubliez pas, plus ce carnet est accueillant, plus vous aurez le sentiment, en y écrivant, d'entrer au coeur de chez vous.

 

Et si cette causerie vous a intéressé(e)s, pourquoi ne pas organiser au cours d'une rencontre ultérieure à la Bibliothèque un atelier d'écriture ? A vous de me dire !

 

Pour mieux me connaître, je vous invite à vous rendre sur mon site

 

https://lencreaufildesjours.com

 

et pour prendre connaissance de mes oeuvres, à visiter ma page Amazon au nom de Géraldine Andrée

  

Bien à vous !

 

Géraldine ANDREE

Tous droits réservés@2018

Pour toutes celles et tous ceux qui sont arrivés en retard à la conférence ou ont été empêchés, voici la vidéo intégrale

Rendez-vous sur mon site
https://lencreaufil desjours.com
pour emprunter encore d'autres sentiers d'écriture !

Liste de livres en lien avec la conférence sur Le Pouvoir spirituel de l'écriture

En complément à ma conférence sur Le Pouvoir spirituel de l'écriture du 05 janvier 2019, je vous joins la liste de livres sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour ouvrir cette porte sacrée dans la page :

 

Le journal de la résilience :

 

Journal d'Anne Frank, J'ai lu

Une vie bouleversée d'Etty Hillesum, Points

 

Les pages du matin :

 

Libérez votre créativité de Julia Cameron, Aventure secrète

 

Le bullet journal :

 

Journal de la collection Respire : Des projets pour 52 semaines

Carnet de gratitude, collection Hachette Bien-Être

Le Défi des 100 jours de Lilou Macé (Cahier d'exercices pour une vie extraordinaire), Guy Trédaniel éditeur

Site Pinterest pour confectionner son propre bullet journal

 

L'art des listes :

 

Notes de chevet de Sei Shônagon, Connaissances de l'Orient, édition Gallimard
L'Art des listes de Dominique Loreau, collection Marabout

 

Le journal créatif :

 

Le nouveau journal créatif d'Anne-Marie Jobin, édition Le jour

 

Pour écrire sur du beau papier, doux comme un grain de peau :

 

Les carnets Hemingway

 

Pour écrire de la poésie au quotidien :

 

Le film Poetry de Lee Chang-dong

 

Belle écriture à vous !

 

Géraldine Andrée

Franchissons ce 11 novembre 2018 La Frontière transparente avec Jean Damberloux.

Il est une frontière qui ne divise pas mais qui unit les deux côtés de la Vie : La Frontière transparente. Jean Damberloux nous la présentera lors de la conférence du 11 novembre 2018, à l'occasion de la publication de son ouvrage aux éditions Amalthée.

Jean Damberloux ou La Frontière transparente

Une oeuvre de Jean Damberloux

 

L'invisible seuil

 

Il est des frontières qui se traversent en un instant.

Il est des frontières que l'on franchit sans en avoir immédiatement conscience.

On se retrouve de l'autre côté sans qu'une seule pensée ne nous l'ait annoncé.

Voici l'envers du miroir.

On le découvre sans même y avoir songé.

Rien ne précède ce basculement.

Et pourtant, on est bien dans cet Autre-Delà sur lequel s'interroge l'humanité depuis des millénaires. 

 

Telle est l'aventure qui arrive à une jeune enseignante dans le cadre de son quotidien le plus rassurant. Une voix venue d'ailleurs et qui appartient cependant à la même famille dont elle est issue lui parle. Une voix "à la fois étrange et familière" comme pourrait le dire le poète Verlaine : celle de l'esprit de son cousin germain venu mourir accidentellement aux portes de Nancy.

 

Oui, un seuil a été franchi.

Et voici notre héroïne propulsée dans un palpitant voyage médiumnique où toutes les voix des défunts s'entremêlent, formant pour l'humain vivant sur la terre un écho universel. Des voix proches, des voix religieuses, philosophiques, ésotériques, scientifiques. Des défunts intimes côtoient des défunts prestigieux car, dans l'Autre-Delà, règne une égalité entre toutes les voix. 

 

Notre jeune enseignante rationnelle recueille par milliers tous ces messages qui laissent pour leur destinataire la trace absolue du "corps glorieux" ou "astral", venu déposer la lumière de son existence immatérielle dans la matérialité de notre monde.

 

Oui, un seuil entre la vie et la mort a été franchi.

Et voici qu'on apprend que la mort n'est pas la mort, mais la vie plus vibrante, plus vivante encore que ce que l'on croyait, débordante de toute limite.

 

Oui, un seuil entre tous les temps possibles a été franchi.

Et voici qu'on apprend que, dans l'unique présent de cette découverte, se côtoient le passé et l'avenir, aussi lointains soient-ils. Ainsi, les théories de la physique quantique prennent tout leur sens. Le temps peut se distendre, se dilater, se rétracter, s'inverser à l'infini... Quelle révélation !

 

Oui, un seuil entre les deux parties de notre être a été franchi. 
Et voici qu'on apprend que nous ne sommes pas qu'un seul corps, éphémère, promis à la décomposition, mais bien plus que cela, bien plus que cette limite communément appelée "mort". Notre partie mortelle côtoie notre partie immortelle, nommée "âme" et, entre ces deux dimensions qui semblent antinomiques, se tisse une conversation à la fois secrète et universelle. Le père Pierre Teilhard de Chardin l'avait déjà évoqué dans ses travaux théologiques :

 

"Toute l'humanité se rassemble pour rejoindre Dieu "en cette apothéose temporelle qu'est le point Oméga, à la fois achèvement et accomplissement de tous les temps confondus.

 

Il est des frontières invisibles mais essentielles qui, une fois dépassées, nous amènent à l'essence de notre être à l'intérieur duquel interagissent vie terrestre et vie céleste, dimension matérielle et dimension spirituelle, corps physique et corps glorieux, dans un éternel dialogue qui nous rend à la fois humains et divins.

 

Et cela commence comme un conte ancestral toujours actualisé :

 

Il est  "une frontière transparente"...

 

qui ne nous sépare pas de l'autre pays mais qui nous unit à lui car un seul pas de notre attention suffit...

 

C'est de cette merveilleuse frontière dont viendra nous parler Jean Damberloux en première partie de conférence le dimanche 11 novembre 2018 et ce, dans le cadre de la publication de son récit La frontière transparente aux éditions Amalthée en 2016.

 

Jean Damberloux a exercé plusieurs fonctions en tant que chroniqueur de presse, enseignant universitaire, avocat. Son récit analyse les raisons scientiques qu'il y a de croire à tout ce que l'Autre-Delà nous révèle de façon aussi prodigieuse.

 

Bienvenue à lui !

 

Tous droits réservés@2018

"J'étais dans ma présence." C'est ainsi que Luminalle nous décrit ce vécu extra-corporel lorsque, suite à un choc anesthésique, elle s'est retrouvée sur le blanc chemin de la Sagesse. Le dimanche 11 novembre 2018, elle nous aidera, par ses contacts médiumniques, à être nous aussi "dans notre présence".

Luminalle ou la vision du chemin de sagesse

Le deuxième dimanche 11 novembre 2018, en deuxième partie de prestation, nous aurons le plaisir d'accueillir Luminalle (ou Jocelyne).

 

Luminalle reçoit les consultants en privé dans la région de Baccarat.

Voici l'adresse de son site :

 

https://www.luminalle.com/ACCUEIL/accueil.htm

 

Qui est Luminalle ?

 

Les sonorités de ce nom donnent des ailes à la Lumière. En effet, la Lumière accompagne Jocelyne depuis l'enfance puisque la clairvoyance et la médiumnité lui ont été transmises à la naissance. Ces aptitudes n'ont fait que se renforcer sur son chemin de vie, avivées par une expérience de mort imminente survenue lors d'une anesthésie. Luminalle s'est retrouvée marchant sur un chemin d'un blanc éclatant. Des êtres sont venus à sa rencontre, rayonnant d'une lumière extraordinaire, à la fois forte et douce, éclatante sans être éblouissante. Luminalle se regardait éprouver des sensations merveilleuses de paix et de sérénité, ainsi entourée de ces entités. Elle le raconte elle-même :

 

"J'étais dans ma présence."

 

Puis, trois entités immenses se sont placées en face d'elle qui poursuivait son avancée sur le chemin immaculé. L'une d'entre elles qui se tenait au centre lui a tendu un livre.

 

A cet instant précis, Luminalle est retournée à notre réalité, secouée par une infirmière.

 

Dans les jours, les mois, les années qui ont suivi, les Vingt-Quatre Sages de Saturne dits Les Maîtres du Karma n'ont cessé de lui donner des messages imprégnés d'amour et d'humour éclairant, certes, son chemin de vie mais également celui d'autrui et du monde. Depuis, Luminalle guide chaque personne qui s'adresse à elle sur cette route de compréhension infinie.

 

Comment chemine Luminalle ?

 

Luminalle utilise l'Energie Divine ou Lumière Blanche qui lui est transmise dans les mains pour soigner les maux d'ordre physique, psychique et spirituel. C'est ce que l'on appelle Les Soins Reiki, terme venant du japonais associant deux mots Rei- et -Ki. Le Rei est une force supérieure qui nous arrive du sommet de la tête (le chakra coronal) et le Ki est la flamme vivante, vibrante, qui nous donne la force d'avancer sur notre chemin d'âme. Un tel soin harmonise non seulement le corps et l'esprit mais aussi il nous permet de devenir le canal de ce flot de Lumière. Il se destine avec la même efficacité aux hommes, aux animaux et aux plantes. En utilisant cette puissance, Luminalle peut également guérir la mémoire de certains lieux qui innoculent la souffrance due à certains traumatismes aux habitants. Luminalle initie ceux qui le désirent au Reiki.

 

De même, une formation en onirologie (science des rêves) a donné à Luminalle les outils d'interprétation nécessaire pour mieux nous connaître par le langage symbolique des songes. La clé des rêves ouvre nos chaînes psychiques et spirituelles, nous délivre de nos blocages, déjoue les pièges dans lesquels nous risquons de nous enfermer, ouvre la porte de toutes nos potentialités ou nous permet de choisir en toute connaissance de cause entre différentes portes possibles.

 

Vous avez des questions au sujet de votre avenir ? Luminalle met les tarots, oracles et cartes au service de la vision de votre chemin. Ces outils ne sont pas une fin en soi ; ils ne viennent que conforter les images, flashes, ressentis, perceptions que Luminalle peut recevoir. Ils sont au service du message de clairvoyance et non l'inverse.

 

Luminalle sait également lire dans les étoiles. A partir de votre date, heure et lieu de naissance, elle déchiffrera pour vous en tant qu'astrologue votre destinée.

 

Luminalle, aidée par les Vingt-Quatre Sages, vous donne les messages qui lui parviennent des plans bien réels où vivent tous nos êtres chers désincarnés. Tout commence par une couleur, une odeur, un éclat de voix, une tournure de langage familière dans la bouche du défunt. Ce sont eux qui décident de venir et non l'inverse. Luminalle se fait la messagère des conseils célestes. Elle ne vous dirige jamais sur ce chemin de sagesse tracé en vous mais elle vous le montre, aidée en cela par le guide ou le défunt habilité car la Vie a voulu qu'elle connaisse la même expérience.

 

Aussi vous transmettra-t-elle tous les signes que l'Au-Delà destine à la Terre le dimanche 11 novembre 2018.

 

Bienvenue à Luminalle !

 

Tous droits réservés@2018